As Sarceaux Espoir : site officiel du club de foot de ARGENTAN - footeo

Interview "acteur de la vie quotidienne"

7 janvier 2016 - 15:36

On continue notre série un peu décalé.

Après la maman de joueur, nous avons poser quelques questions à un arbitre du club, Flavien.

Pourquoi être arbitre?

Tout d’abord suite à ce qui était arrivé à mon père en tant qu’arbitre sur le terrain de Courteille (NDLR Infarctus du myocarde) j’avais envie de faire ça pour lui pour qu’il puisse profiter de nouveaux de l’arbitrage même si ce n’est qu’en tant que spectateur. Ensuite par rapport à mon envie de toujours faire du sport et après un court passage au Kayak que j’ai du arrêter je me suis consacré à l’arbitrage.

Y-a-t-il une préparation spécifique la semaine?

Je connais toujours mes désignations 2 semaines à l’avance en général donc j’attends le week-end d’avant pour regarder ce qu’on fait les deux équipes, le classement, la presse aussi voir comment c’est dérouler le match de ces équipes. Ensuite j’évite de trop y penser, il n’y a rien de pire que de ce mettre la pression avant un match. Enfin je m’entraine je maintiens un rythme pour ne pas être à la rue.

Décris-nous un avant match à partir de l'arrivée au stade?

Tout d’abord je commence à me concentrer sur mon match 2h30/3h avant. Enfin quand je pars de chez moi je me mets dans ma bulle, si on m’accompagne j’évite de conduire, je me repose et j’écoute la musique. Une fois au stade je vais saluer les dirigeants, leur indiquer ma présence et boire un café avec eux. Ensuite je vais poser mon sac et faire le tour du terrain tout en me concentrant de plus en plus. Lorsque je suis tout seul je garde la musique autrement je ne dialogue pas plus qu’il ne faut avec mes assistants on rigole un peu tout en commençant à se mettre dans le match. Une fois au vestiaire, on est concentré sans faire le match à l’avance.

Sais-tu avant le coup d'envoi si le match va se dérouler correctement?

Je connais un peu les rivalités qu’il peut y avoir ou alors j’écoute les personnes qui me disent comment se sont passés les précédents matches mais je ne n’y prête pas trop attention car un match n’est pas le même que le suivant. Et puis on ne peut pas dire que si ça se passe mal tel week-end ça se passera mal ce week-end là. Autrement tous les week-ends seraient noirs pour le monde du football.

Décris-nous une mi-temps d'un arbitre?

Une fois rentré au vestiaire, on prend deux-trois minutes pour faire redescendre la « pression », on souffle et on s’hydrate. On parle de la première mi-temps avec les assistants quand on est 3 et on voit ce que l’on peut corriger. On se restaure un peu et puis on essaie de surtout bien rechargé les batteries pour ne pas se faire dépasser en deuxième période.

Que peut ressentir un arbitre qui subit les contestations des joueurs ou entraineurs?

Cela va dépendre de l’arbitre j’ai envie de dire. Il faut comprendre un joueur ou un entraineur qui n’est pas d’accord avec nous mais il y a plusieurs type de contestation qui amèneront une réaction différente en fonction de l’arbitre. J’ai envie de dire je ne porte pas trop attention quand ça crie je laisse faire, à 90% des fois ça redescend en températures et puis voilà. Par contre il faut faire attention aux paroles prodiguées par ces acteurs. On reste tous des humains. Surtout à notre niveau les enjeux restent minimes. Ce n’est qu’un loisir à notre niveau

Instaures-tu un dialogue avec les joueurs ou application du règlement pur et dur?

J’aime beaucoup faire de la psychologie avec les joueurs/entraineurs plutôt que de la sanction je communique beaucoup avec eux. Le plus important c’est le calme et la sérénité. Si on arrive et que l’on crie ça n’avancera pas, ça aggravera la situation. Après il y a les incontournables qu’il ne faut pas laisser passer. Mais un bon rappel à l’ordre peut faire redescendre la tension et éviter un avertissement. Cela reste la décision de l’arbitre. Un rappel à l’ordre sur un fait de jeu pour un arbitre peut être un avertissement pour un autre.

As-tu des retours positifs de tes performances?

Pour ma première saison l’an dernier je fini 4eme de ma catégorie et loupe donc la monté en DH pour quelques points cela reste positif mais un peu énervant sachant que sur le deuxième contrôles j’ai quelques regrets (…). Mais bon c’est déjà pas mal je suis jeune même si cela risque d’être ma dernière saison… Pour mon premier contrôle de cette saison j’ai eu quelques point d’améliorations mais pour moi en fonction de ce qui a été dis je pense que ma note ne permettra pas de jouer la montée. Tant pis. Je vais pas me plaindre car j’ai quand même déjà fait une finale de Cpe de Basse-Normandie U19 au cente (SMC-MONDEVILLE), un 16eme ou 8eme de finale de Cpe Gambardella (Cpe de France des jeunes) qui opposait le SMC au Stade Rennais en tant qu’assistant et l’an dernier j’ai eu la chance de faire une demi-finale de Cpe de Basse-Normandie Sénior (Deauville-Bayeux).

Comment pourrait-on améliorer les conditions des arbitres à notre niveau?

Déjà je pense qu’il faudrait que tout le monde suive les même formations et que les stages soit un peu plus intensifier au niveau physique même si je sais qu’au niveau district cela reste difficile d’avoir des arbitres, tout comme au niveau ligue. Mais se faire arbitrer par une personne qui physiquement n’est pas au top et qui siffle en étant à 60mètres de l’action cela peut rester rageant si il n’y a rien. Ensuite, je pense qu’il faut arrêter de dire qu’un arbitre vient pour pourrir un match, car pour un arbitre il n’y a rien de pire que de reprendre sa voiture, rentré chez lui (environ 1h de route à chaque déplacement) tout en ce disant que le score du match est du à une seule erreur et que cela prive une équipe du nombre de point qu’elle méritait.

 

Merci Julien pour cet interview et je terminerais par cette phrase que l’on me dit souvent et qui me fera toujours rire : Les gars, on a pas le même maillot mais on a la même passion, ne l’oublions pas.

Commentaires

+